www. phytowebarom.be

Je vous invite également à visiter la boutique en ligne de mon époux, artisan-créateur:
www.phytowebarom.be, huiles essentielles et produits d'aromathérapie de qualité à prix bas

vendredi 27 janvier 2017

LSDP: Arrêtons de comparer, nous sommes uniques !!!


Coucou mes ami(e)s de LSDP et les autres,

Je reviens vers vous, avec mes remarques sur les quotas et pertes de poids.

Il faut varier son alimentation (les quotas changeront dans la foulée) : c'est une chose essentielle à suivre et surtout ne pas oublier !

Mais nous sommes uniques !!!

J'ai lu sur certaines groupes que des membres demandaient des conseils en matière de quotas.

Certain(e)s vont conseiller 1500-1600; d'autres 1600-1800, encore d'autres 1200, ou 1400-1600.
Certain(e)s vont prôner des pétages de jauge systématiques, certain(e)s n'en font que rarement et d'autres encore comme moi,  jamais ou alors c'est un accident de parcours ...

De plus, ces personnes présentent leurs pertes de poids: 
x kilos sur x semaines 
comme l'unique vérité.

Ca n'a pas vraiment de sens !

Je vous explique:


1. Chacun(e) d'entre nous a un passé de poids, de prise et perte de poids différents.
Nous restons tributaires de notre passé, de nos expériences.
Un premier régime n'aura pas les mêmes résultats que chez celle ou celui qui a fait des régimes yoyo toute sa vie, a essayé tous les régimes bidons qui pouvaient exister sur le marché.

2. Il peut y avoir des prédispositions héréditaires: il y a des familles où les membres sont prédisposés à prendre du poids
Je ne dis pas des familles de gros mais plus ou moins.
Dans une famille que je connais, il y a des gens qui sont prédisposés à l'embonpoint.
Le père se porte très bien, la mère aussi (selon les époques car elle a eu ses régimes yoyo) et leurs filles sont loin d'être minces. Bref une  famille d'obèses.
Je reprends la mienne : mon père était très mince, voire maigre (je l'ai connu avec 1m73 et 56 kilos, ce qui est très peu pour un homme), ma mère c'était pareil (1m64 et 54-55 kilos) et moi,  à part mon laisser-aller dû à des excès, la ménopause et l'âge, j'avais 52-53 kilos pour 1m68 (je suis déjà descendue  à 46-47 mais là, j'étais maigre).
 
3. Nous n'avons pas le même poids à perdre et surtout nous ne partons pas tou(te)s de la même IMC.
Une personne qui a une IMC de type III perdra différemment de celle qui est en type II,I en surpoids ou normal.
Quelqu'un qui a 120 kilos et doit en perdre 50 ne perdra pas au même rythme et perdra plus et plus vite qu'une qui a 60 kilos et veut perdre 5 kilos.


4. Nous avons un métabolisme différent 
La  capacité de notre organisme à transformer ce que nous mangeons en énergie pour le bon fonctionnement de notre corps est différente.
Selon votre métabolisme, vous aurez plus ou moins de mal à utiliser soit les glucides (notamment les féculents) ou soit les lipides (graisses) comme source d’énergie !


  5. Importance de l'activité physique, même si elle n'est pas prise en compte dans la méthode LSDP, elle intervient dans notre perte de poids.
Certain(e)s font beaucoup de sport , d'autres en font peu ou restent assis dans leur canapé.
Entre quelqu'un qui fait 10-12 heures de sport par semaine et quelqu'un qui ne fait rien, la perte sera différente.
Une fille sur un groupe expliquait sa perte de poids par LSDP mais aussi par le fait qu'elle perdait  environ 6000 calories en exercices physiques par semaine.
Celle ou celui qui reste dans son divan n'aura pas le même résultat.
 
6. Il y a aussi notre santé derrière qui joue, avec ses impacts directs ou indirects.
 Les problèmes hormonaux, thyroïde, hypophyse, ...
Les prises de médicaments comme la cortisone...
Les interventions du style bypass, sleeve...
Tout ça joue aussi !

7. Certain(e)s comptent leurs calories à la louche, juste avec une grosse estimation et d'autres sont précis(e)s.
 Ca n'a l'air de rien mais au bout de 10, 20, 30 jours, ça peut jouer.
200 ou 300 calories de plus ou moins par jour, ça fait 6000 à 8000 par mois, soit un kilo.


8. Je termine par les fameux pétages de jauge qui amènent à faire souvent du sur-place
Certain(e)s mangent  1400 calories/jour en moyenne en semaine et puis font des 2800 calories/jour le week-end.
Petit calcul (j'adore les calculs) :  
Gain du lundi au vendredi : 5 x 400 =  2000 ( pourquoi 400 car 1800-1400)
Prise le week-end: 1000 x 2 = 2000 ( pourquoi 1000 car 2800-1800)
Bref, elles  (ou ils) passent leur semaine à récupérer leurs excès du week-end.

Donc dire qu'il faut manger autant par jour parce que moi ou elle ou il, ça marche dans cette tranche et qu'il y a eu une perte de x kilos en x semaines : NON 
Nous sommes toutes différent(e)s les un(e)s des autres, donc uniques !
Ceci dit, bonne journée et bon LSDP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire